VOS COMMENTAIRES
Ne pouvant être mis en ligne automatiquement, vos commentaires seront mis en ligne manuellement
Pour déposer un commentaire, formulaire en bas de page

Posté le 12/07/2018 à 00h36 par Viking Saint Vincentais
Cette fusion, me semble -t-il, cache un combat politique ou l'individu n'est que pertes et profits. Cette bataille entre Aglo ( Le Havre et Rouen), qui se veulent devenir des mégapoles, non pour leurs administrés, mais juste pour le pouvoir que cela apportera au vainqueur, me parait s'inscrire dans le plan plus général du Grand Paris.
 
Notre refus de se voir fusionner sans notre accord peut, et doit devenir le cailloux dans la chaussure de ces technocrates et politiques.
 
Il est tout a fait inacceptable, que dans une démocratie, la force du nombre soit bafoué.
Il est inacceptable que l’intérêt de quelques uns se fasse au détriment du plus grand nombre.
 
Des questions sont a poser aux représentant politique de la Codah, en terme d'efficacités de leurs choix. Pourquoi autant de services de la Ville du Havre sont-ils reversés à la Codah et si peu des autres communes ? Le garage municipal en est un exemple !!! Quel en est l’intérêt communautaire ?
La Codah est elle libre, ou à la botte de la ville du Havre et de ses représentants ?
 
Bref, cela pose un grave problème de démocratie, ou certain semblent se contenter de place de vise président, au détriment de ceux qu'ils se devraient de défendre et correctement représenter.
 
L’intérêt de cette fusion n'est que la prise du pouvoir, financier et géographique, sur des territoires. En aucun cas dans l’intérêt de ceux qui y vivent, alors que cela est une des premières fonction d'un élus du peuple.
 
La fusion, pourquoi pas, mais dans des conditions acceptables, avec des délégations précises, une gestion rigoureuse dans l’intérêt de TOUS.
 
Les élections  prochaine, dans le meilleur des cas, risquent d'en voir certain quitter piteusement leur poste.
 
Posté le 09/07/2018 à 08h54 par Révoltant 
En réponse à Lionel Savalle :
Le Président de Caux Estuaire fait partie de la minorité qui souhaite la fusion.
Il a donc pris un avocat pour le représenter.
Cet avocat qui fait partie du même cabinet d'avocats que celui de la Codah et de communauté de Communes de Criquetot l'Esneval a défendu les intérêts de la minorité des maires et conseillers communautés de Caux Estuaire alors que les antis-fusion sont pourtant majoritaires.
Ce qui est cocasse dans cette affaire, c'est que Caux Estuaire dont la majorité appartient aux antis-fusions va payer les frais de cet avocat qui a plaidé contre les antis-fusion.
Oui l'avocat du Président de Caux Estuaire a plaidé contre les antis-fusion. 

Posté le 09/07/2018 à 06h07 par lionel savalle
le dernier commentaire   "Posté le 08/07/2018 à 14h23 par Révoltant  
Lors du référé déposé par les antis-fusion au Tribunal Administratif de Rouen, le Président de Caux Estuaire a pris comme cabinet d'avocats, le même que celui de La Codah "
quelqu'un pourrais expliquer la subtilité ( meme cabinet d'avocat )OU l'on se tire une balle dans le pied volontairement ?????
j'ai pas compris l'astuce.


Posté le 08/07/2018 à 14h23 par Révoltant 
Lors du référé déposé par les antis-fusion au Tribunal Administratif de Rouen, le Président de Caux Estuaire a pris comme cabinet d'avocats, le même que celui de La Codah et de la Communauté de communes de Criquetot l'Esneval. Quel manque d'originalité ! 
Quelle a été la plaidoirie de cet avocat représentant le Président de Caux Estuaire ? Que les 7 communes pro-fusions étaient majoritaires puisqu'elles représentaient 60 % de la population de Caux Estuaire. 
Quel immense mensonge !!! 
Comment pourrait-il prouver que 60 % de la population est pour cette fusion alors qu'il a refusé qu'un référendum soit fait ? Pourquoi l'a-t-il refusé ? Parce qu'il sait très bien que toute la population est CONTRE.
C'est révoltant !!!
Alors, puisqu'il se fiche de nous, qu'il nous ignore complètement, MOBILISONS-NOUS !!! Et prouvons lui qu'il ne représente sûrement pas 60% de la population.

Posté le 05/07/2018 à 07h59 par l'inquiet
Ce soir, conseil communautaire de la CODAH. Au Programme : nouvel grille tarifaire pour les transports publics dès le 1er aout prochain, extension d’un hangar portuaire destiné à recevoir les passagers des bateaux de croisière, construction d’une barge, amarrée en permanence quai des Antilles pour y installer une salle de restaurant et une cafeteria destinés aux étudiants ;  le tout dimensionné pour servir 950 repas par jour. 
Voilà ce qui sera décidé ce soir à la Codah ! En quoi cela concerne nos petites communes rurales ? 
Si il y a fusion, étant donné que les communes rurales seront toujours minoritaires, voilà ce qui nous attends : financer les travaux du Havre et son embellissement. Il faut réagir avant qu'il ne soit trop tard. Bien évidemment, je signe la pétition ! 

Posté le 04/07/2018 à 21h22 par Gilles Bertin
Bravo il faut continuer le combat et ne rien lâcher si on rentre dans cette comcom on ne pourra plus faire machine arrière et serons les parents pauvres de leurs actions tout pour le havre dommage 😂 sinon fusion nous avec criquetot si il n'est pas trop tard l'union fait la force battons nous sans relâche 

Posté le 03/07/2018 à 23h44 par Aline Ho
Le choix de vivre en campagne pour la liberté de nos familles, la proximité si précieuse de nos écoles, des communes particulièrement bien gérées, une politique éducative de proximité et un confort de vie que nous avons CHOISI ! Non à la contrainte, non à la fusion ! 

Posté le 03/07/2018 à 23h14 par CLOTILDE BERTRAND
Bravo pour ce site,merci pour votre investissement...

Posté le 03/07/2018 à 18h04 par Bernard Ribet
Ce qui me choc le plus c'est le vote du conseil communautaire le jeudi 28 juin 2018, 18 contre la fusion et 13 pour pour la fusion ou est la démocratie dans ce cas le président de Caux - Estuaire aurait du s'abstenir lors du vote.

Posté le 03/07/2018 à 11h34 par Olivier HAAS
Avant tout, merci pour ce site internet qui nous permet enfin d'avoir de l'information et de dialoguer entre nous.
Par rapport au commentaire d'Elise Hauters :
- Comment cela se fait que la presse havraise ne couvre aucun événement des actions des "antifusions" ?
- D'un compte rendu de la réunion publique organisée le 22 juin dernier  au Siroco par les "antifusions" ?
- Du communiqué de presse qui leur a été adressé suite à leur réunion publique ?  Une fois de plus, pas une ligne !
- Pourquoi la presse havraise s'est très largement répandue sur la réunion publique organisée par les "profusions" et pas celle des "antifusions" ?
Merci de bien vouloir m'éclairer.  

Posté le 03/07/2018 à 13h31 par Christian
Je me demande si les exploitants agricoles qui siègent dans de nombreux conseils municipaux ont bien été informés, avant de voter pour la fusion, que leur taxe foncière sur le non bâti (applicable entre autres aux terres et serres agricoles) allait passer ...
de 1.69 %
à 4.05 %
SOIT UNE AUGMENTATION DE 240 %


Posté le 03/07/2018 à 11h34 par Elise Hauters
Ah mais dans quelle démocratie vivons nous ? Des médias à qui l'on demande de se taire, des habitants à qui on refuse un référendum (bravo la démocratie et vive l'abus de pouvoir !), des non dits. Cette France politique est écoeurante ! France 3 a eu le courage de couvrir le sujet, avec une diffusion ce vendredi 29 juin. Bizarrement le replay est rendu inactif très rapidement et la vidéo Youtube supprimée à peine 1h après son partage. On nous prend pour des moutons, vraiment, c'est insultant. Non à cette fusion qui coûtera cher à nos entreprises déjà affaiblies par des impôts lourds. Non à la dilution de la décision : nous allons nous faire dévorer par un géant surendetté, tout ça pour couvrir les dettes dispendieuses d'une cité urbaine proche ? Caux Estuaire est bien géré, gardons notre indépendance et notre autonomie, notre ruralité est précieuse (et nos impôts aussi !!). Je suis scandalisée par le fond et par la forme. Battons nous !!

Posté le 03/07/2018 à 08h19 par l'inquiet
J'ai vu sur votre site l'interview du président de Caux-Estuaire.
C'est amusant mais il n'a pas l'air vraiment à l'aise. je dirais même qu'il n'est pas du tout sur de ce qu'il dit. Pour preuve, il lit un texte, il emploie par moment le conditionnel ou aussi du "peut être".
A l'écouter,  il n'est pas du tout convaincant mais pas convaincu de ce qu'il avance.
Attention danger !!!
C'est quand même incroyable qu'on ait pas notre mot à dire.  


Posté le 01/07/2018 à 18h20 par cfjblh
Comment se fait-il que le Président Sanson, après le vote majoritaire du Conseil Communautaire contre la fusion, ait choisi de faire représenter la Comcom au Tribunal Administratif par le même cabinet d'avocats que celui qui représente la CODAH et la ComCom de Criquetot l'Esneval.
 Et comment se fait-il que cet Avocat ait plaidé au nom de Caux Estuaire contre les élus opposés à la fusion ?

Posté le 30/06/2018 à 20h30 par Mezaize
Merci pour votre courage pour contrer ce pouvoir de prendre en otage notre campagne pour satisfaire un maire qui assoiffé de succès. En espérant que la justice soit avec nous. Merci encore

Posté le 28/06/2018 à 18h34 par le maire
Suite au dépeuplement du Havre 217882 habitants en 1975 ,172366 en 2015 près de 50000 Havrais en moins qui ont préféré vivre à la campagne que dans une ville qui gaspille l'argent des contribuable fuyant les quartiers très difficiles.Il est de constater que les recettes ne sont là l'argent ne rentre plus dans les caisses la ville est en dessous du nombre d'habitant de 1962 185029 habitants pour le Havre (chiffres du ministère de l'intérieur) Il est compréhensible que malgré la codah il ont besoin de fusionner avec les autres communes pour remplir les caisses les taxes et impots seront à la hauteur de la fusion d'autant plus que le gouvernement du président Macron a prévu une baisse des dotations aux régions de 13 milliards d'euros d'ici à 2022 .Les carottes ont été distribuées certains se sont bien servis avec une place de vice président mais attention le baton sera dans l'urne.
signé un ancien Havrais (libre)

Posté le 28/06/2018 à 18h57 par Raimbourg
Bravo pour votre site internet je le donne à ma famille et mes amis bon courage

Posté le 28/06/2018 à 18h36 par Corinne Vincent
Bravo pour ce site et votre action.
J'informe mes amis et voisins pour qu'ils signent votre pétition.
Bonne  chance et tous mes vœux de réussite !


VOTRE COMMENTAIRE :